Exemple de réflexion vélo et logement dans le cadre d’un PLU

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 7453 (10 par jour)
Information Vélo et logement

Exemple de réflexion vélo et logement dans le cadre d’un PLU

PREAMBULE DE L’EQUIPE DE REDACTION VOIRIE-POUR-TOUS.INFO

Intitulé initialement « Préconisations Techniques du Stationnement des Cycles à l’intention des Architectes, des Bailleurs et des Promoteurs Immobiliers », un document de travail élaboré le 24 novembre 2010 par Christian QUESADA du Grand Toulouse développait la présentation qu’il a effectuée aux journées d’études organisées cette année-là par la Communauté Urbaine de Strasbourg.

Placé sur le site de l’atelier « Comment aménager les locaux à vélo ? » de la mission Vélo et logement, cet article de Christian QUESADA a largement contribué avec les autres membres de l’atelier dont Adèle DUBRULLE de Paris Habitat et Thierry DELVAUX de la SARECO à l’élaboration des textes et du guide Stationnement des vélos dans les espaces privés : dimensions et caractéristiques publié en décembre 2013 par les ministères concernés.

Ce document de travail faisait également partie d’une réflexion en cours du Grand Toulouse sur les problèmes de prise en compte des déplacements cyclables et du stationnement des vélos dans l’élaboration des PLU - Plans Locaux d’Urbanisme.

Ce document de travail évolutif n’avait donc fait l’objet à l’époque que d’une diffusion restreinte à titre d’information, afin de pouvoir être modifié et validé, en vue d’une diffusion publique ultérieure.

Aussi l’équipe de rédaction de voirie-pour-tous.info a-t-elle décidé maintenant que le guide a été publié de mettre en diffusion publique l’article de Christian QUESADA afin qu’il puisse servir d’exemple de réflexion vélo et logement pour l’élaboration de Plans Locaux d’Urbanisme.

TEXTE DE L’ARTICLE DE CHRISTIAN QUESADA :


I. POURQUOI CE DOCUMENT.

1. PREAMBULE.

Les cyclistes et les usagers deux roues motorisés ne disposent que très rarement d’espaces de stationnement pratiques et sûrs dans le domaine privé. L’usager du deux roues doit pouvoir se déplacer sur des infrastructures adaptées, mais aussi, pouvoir se garer aux extrémités de chacun de ses déplacements. Ces aires de stationnement deux roues doivent être aménagées de façon à répondre à un besoin réel et aux attentes de tous les utilisateurs. Que cet utilisateur soit un résident dans le logement construit, un actif dans les bureaux où les ateliers, un touriste, un étudiant ou un employé, l’offre en stationnement deux roues devrait lui être garantie au point d’origine et au point de destination. La complémentarité de l’offre entre le domaine privé et le domaine public favorisera l’usage du deux roues en général et de l’inter-modalité pour les trajets domicile travail (vélo/bus, vélos/train).

Ce document à pour but de sensibiliser les acteurs locaux, Urbanistes et Aménageurs, à une prise en compte du stationnement deux roues, dans les constructions neuves et pour fournir une aide à cet effet.
Ils sont les partenaires privilégiés de l’évolution de nos pratiques de déplacements.
C’est aussi par la mise à disposition d’une offre privative spécifique, deux roues, que sera favorisé l’essor des modes doux ainsi que la bonne cohabitation entre piétons, cycles, véhicules et deux-roues motorisés.

2. LA VOLONTE POLITIQUE.

Espace destiné à l’élu porteur du projet s’il le souhaite, ou pour incorporer un paragraphe de politique générale sur les déplacements et les aménagements spécifiques cycles et motos.

3. LES ENJEUX DU DOCUMENT.

  • Dans le domaine du déplacement
    • Favoriser ce(s) mode(s) de déplacement par des aménagements spécifiques.
    • Assurer dans les futurs projets urbains, la complémentarité des offres en stationnement sur le domaine public et sur le domaine privé.
  • Avec les acteurs concernés.
    • Associer à la réflexion tous les acteurs concernés (Bureau d’études, Associations, Syndic, instructeurs de permis de construire…)
    • Prendre en compte les éléments particuliers à une étude de stationnement deux roues.
    • Amener des pistes de réflexion pour l’avenir.

(Impact du Plu sur la mobilité, article 12, réflexion sur un référentiel national)

4. LES OBJECTIFS.

Porter une attention particulière sur la réalisation des emplacements deux roues, au même titre que pour le stationnement des véhicules.

Aider à la réflexion sur la réalisation des aménagements par la présentation de solutions et de matériels divers.

Ce document fixe les principes directeurs pour l’aménagement des aires de stationnement deux roues, qu’il s’agisse :

    • Du stationnement en surface, avec les aires de stationnement vélos/motos dans les constructions nouvelles et dans la rénovation, sur les lieux de travail, les établissements recevant du public, les commerces, dans les complexes sportifs et aux abords des zones vertes.
    • Du stationnement dans les locaux en rez de chaussée (habitat, locaux professionnels……..)
    • Du stationnement en sous sol (caves, garage, Parcs en ouvrage) ou en étage.

5. REGLEMENTATION ET PLU.

Rappel sur la réglementation : L’article 12 du Plan Local d’Urbanisme de Toulouse précise dans le fascicule N°3 - PIECES REGLEMENTAIRES, les règles de stationnement des véhicules applicables pour les constructions neuves et les réfections de bâtiment nécessitant un permis de construire.

Le Plan Local d’Urbanisme, est en cohérence avec le Plan des Déplacements Urbains, sur l’enjeu que représente l’essor des déplacements alternatifs à la voiture, et en particulier sur l’usage des modes doux et de la prise en considération des deux roues motorisés dans le stationnement.

II .LES PRINCIPES DIRECTEURS DU STATIONNEMENT DEUX ROUES.

1. PRINCIPES D’ORGANISATION DU STATIONNEMENT.

L’organisation du stationnement vélos ou motos doit répondre aux besoins de l’utilisateur.

Cinq critères essentiels dictent le choix de l’organisation, ce sont :
La durée, l’offre, la visibilité, l’accessibilité, et la sécurité.

1.1 La durée.

Durée du stationnement
Courte durée Moyenne durée Longue durée
Moins d’une heure Quelques heures Du matin au soir, de nuit,
week-end et vacances.
    • Le stationnement de courte durée sera organisé en extérieur pour une utilisation ponctuelle (appuis vélos simples, appuis vélos sécurisés, abris ouverts…….) et installés à proximité des habitations, des bureaux, des commerces….
    • Le stationnement de moyenne et longue durée, qui répond aux besoins des résidents, des voyageurs , des salariés, des élèves et des étudiants requiert, des abris fermés dûment sécurisés (locaux, abris fermés sécurisés).

1.2 L’offre.

Doit répondre à un besoin ciblé de l’usager. L’aménagement d’un parc vélos bien adapté est un facteur stimulant pour inciter à utiliser ce mode de déplacement. Elle est bien souvent le maillon manquant de la chaîne des déplacements à vélo.

Cette offre doit être en adéquation avec :

    • Le nombre de logements réalisés, de bureaux, ou de visiteurs potentiels dans les ERP.
    • Le profil de l’utilisateur : résident, employé, visiteur, écolier, étudiant, cycliste loisir.
    • La nature du deux roues à stationner : vélo de ville (ado, adulte), VTT, vélo électrique, BWs, scooter, motos de petite et grosse cylindrée.
    • Le type de stationnement à mettre en œuvre : de jour, de nuit, sur supports en surface, en abri, dans un local, en sous sol ou parc en ouvrage.

Il est important de procéder à une bonne analyse lors des phases d’études, de prendre en considération l’offre initiale et l’évolution de la demande, en se laissant une marge d’extension et de recenser les solutions possibles d’aménagement, en fonction des contraintes de sites et du budget alloué à l’opération.

1.3 La visibilité.

    • Le lieu de stationnement doit être visible de jour comme de nuit quelle que soit la durée du stationnement.
    • La zone doit être clairement signalé par du marquage au sol et/ou des panneaux de signalisation.
    • Il ne doit pas y avoir d’ambiguïté sur le type de mobilier employé.
    • L’espace partagé piétons, deux roues, véhicules, doit être clairement défini.

1.4 L’accessibilité.

La nature de l’aménagement doit favoriser l’accès à la zone ou au local de stationnement.
Que ce soit par :

    • L’aménagement de l’infrastructure ou de la voie du cheminement d’accès en surface.
    • L’accès au palier.
    • Le dimensionnement de l’ascenseur ou des escaliers pour les étages et le sous sol.
    • Le respect des pentes maximum pour les accès au sous sol (vélos et motos).

1.5 La sécurité.

  • La sécurité des matériels peut être assurée :
    • Par le positionnement du lieu de stationnement (prés des entrées, à proximité du gardien, d’un poste de garde, d’une billetterie)
    • Par le choix de matériels permettant une accroche des vélos sur le cadre et la roue.
    • Naturellement sous forme passive par les personnes situées ou circulant à proximité de la zone de stationnement.
    • Par de la Vidéo surveillance
    • Par l’éclairage (surtout en hiver)
    • Par des abris ou des locaux à accès sécurisé.
    • Par des Box sécurisés en sous-sol et parcs en ouvrage.
  • La sécurité des personnes peut être assurée :
    • Par des aménagements distincts pour les deux roues et les véhicules.
    • Par la visibilité réciproque lors des manœuvres des conducteurs deux roues, des véhicules et le passage des piétons.
    • Par le respect de la charte Accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite.

1.6 PRECISONS SUR L’ORGANISATION DU STATIONNEMENT.

Le tableau ci-dessous précise les méthodes d’organisation.

TYPE D’OPERATION
PRECONISATIONS VELOS ET MOTOS
Objectifs
Organisation
HABITAT
    • Répondre aux 3 différents besoins en stationnement courte, moyenne et longue durée.
    • Assurer la sécurité contre le vol et les dégradations.
    • Assurer une offre en fonction de l’occupation des bâtiments.
  • Optimiser les espaces (local, sous sol).
  • Canaliser le stationnement deux roues.
  • A proximité des entrées, en visibilité et bien éclairé.
  • Assurer la sécurité des vélos/motos dans les manœuvres.
  • Aménager des locaux en RDC.
  • BUREAUX
      • Stationnement courte et moyenne durée.
      • Personnel et visiteurs
      • Sécurité des matériels contre le vol
      • Inciter à l’inter modalité dans le trajet domicile/travail.
  • Appuis vélos en visibilité à proximité des entrées (visiteurs et personnels).
  • Nombres d’attaches en fonction de la surface des installations
  • Quantifier l’offre à fournir.
  • Abri couvert combiné vélos/motos ou indépendants en fonction des surfaces.
  • Eclairage.
  • ENTREPRISES
    LOCAUX ARTISANAUX

      • Courte durée pour les visiteurs
      • Moyenne et longue durée pour les employés (travail de nuit)
      • Service pour le personnel et visiteurs
      • Sécurité des matériels contre le vol
      • Quantifier l’offre à fournir.
      • En cohérence avec le plan de déplacement de l’entreprise
  • Appuis visiteurs
  • Abri couvert
  • Abri couvert sécurisé avec contrôle d’accès
  • Local spécifique deux roues
  • Matérialisation au sol des aires de stationnement motos
  • Sécuriser le cheminement deux roues jusqu’à l’aire de stationnement
  • A proximité du poste de gardiennage
  • Si surface étendue, multiplier les zones de stationnement
  • Mise en place d’une station service vélos
  • Vestiaires, douches
  • PETITS COMMERCES
      • Courte durée.
      • Visibilité du stationnement.
      • A installer au plus prés des entrées du magasin.
  • Appuis vélos
  • Possibilité de créer une zone de stationnement mixte vélos/motos.
  • Supports pour les vélos et surface au minimum minéralisé.
  • GRANDES SURFACES
      • Canaliser les deux roues motorisés
      • Eviter les mixités piétons cycles
      • Offre en stationnement en fonction de la superficie et de son accessibilité en vélos/motos
  • Appuis vélos, abri couvert mixte.
  • Plateau en surélévation.
  • Aires de stationnement situées au plus prés des entrées
  • Aires spécifiques motos
  • Consigne pour les casques
  • HOTELS
      • Possibilité d’accueil adapté à l’établissement
      • Stationnement, moyenne et longue durée
      • Sécurité et fonctionnalité optimale
      • Accessible sans contrainte
      • Eclairage de la zone et du cheminement
  • Appuis vélos dans Box ou local sécurisé
  • Stationnement suspendu ou à deux étages dans un local.
  • Créer une zone spécifique de stationnement motos
  • Si stationnement en sous sol : rampe d’accès ou ascenseur en conformité avec les prescriptions spécifiques définies dans ce document.
  • CLINIQUES
    HOPITAUX

      • Favoriser l’inter modalité dans le trajet domicile/travail pour les personnels
      • Stationnement courte, moyenne et longue durée (Visiteurs, personnel et pour le travail de nuit).
      • Assurer un service pour le personnel et visiteurs et la sécurité contre le vol.
      • Créer plusieurs zones de stationnement ciblées en fonction de la taille de la structure.
  • Appuis vélos pour visiteurs.
  • Abri Couvert ouvert + stationnement motos.
  • Locaux vélos ou abris sécurisés pour le personnel
  • Stationnement Motos
  • Mise en place d’un jalonnement et d’une signalétique.
  • Visibilité, donc à proximité des entées et des postes de gardiennage
  • Pour les visiteurs, les employés.
  • présence d’éclairage
  • ECOLES
    COLLEGES
    LYCEES

      • Stationnement de moyenne durée
      • Assurer la sécurité des matériels.
      • Bien différencier et canaliser les flux piétons et cyclistes.
      • Prévoir un stationnement de longue durée si internat
  • Appuis vélos
  • Abri couvert mixte vélos/deux roues motorisés
  • Abri sécurisé ou local fermé pour les internes A installer prés de la loge gardien ou envisager une vidéo surveillance
  • CAMPUS UNIVERSITAIRES
    RESIDENCES ETUDIANTES

      • Un vélo par étudiant.
      • Vélos/motos favorise l’inter modalité et la circulation à l’intérieur du Campus.
      • Stationnement courte, moyenne et longue durée.
      • A proximité des transports en commun.
      • Mise en sécurité des matériels quelle que soit la durée du stationnement.
      • A proximité des bâtiments et desservi au mieux par des infrastructures cyclables.
  • Appuis vélos simples en nombre important, abris ouverts, abris sécurisés au plus prés des entrées.
  • Zones de stationnement deux roues motorisés bien différenciées.
  • Locaux pour le remisage des vélos dans la résidence.
  • Présence d’éclairage.
  • ZONES DE LOISIRS
      • Courte, moyenne durée
  • Matériels spécifiques d’attache pour zone de loisirs répondant aux critères d’esthétisme du site.
  • Au minimum, stabilisation des surfaces pour les vélos
  • Surface en dur pour les motos (effet de poinçonnement de la béquille)
  • Matériels : appuis, box sécurisé, consignes individuelles, abri ouvert.
  • Eviter de créer des zones de conflits avec les piétons, joggeurs, rollers
  • Ne pas isoler les aires de stationnement pour des raisons de sécurité des matériels
  • Aires bien visibles et protégées du stationnement anarchique véhicules
  • EQUIPEMENTS SPORTIFS
      • Courte et moyenne durée
      • Offre suffisante (vélos/motos) pour les visiteurs les jours de compétition
  • Appuis vélos et abri couvert simples vélos/motos
  • A proximité des entrées
  • Aire de stationnement motos
  • PARCS DE STATIONNEMENT EN OUVRAGE
      • Répondre aux 3 différents besoins en stationnement courte, moyenne et longue durée.
  • Appuis vélos fixés au sol.
  • Matérialisation par du marquage au sol des emplacements motos
  • Au plus prés de l’accueil ou dans l’espace de vidéo surveillance
  • Accès aisé pour les cyclistes par l’ascenseur si pente trop élevée
  • Accessibilité aisée.
  • Eviter pour les motos des revêtements glissants
  • Zones de manœuvre bien dégagées.
  • PARCS EXPO
    STADES
    SALLES DE SPECTACLES

      • Manifestations ponctuelles, moyenne durée
      • Bien différencier les aires de stationnement véhicules et deux roues.
      • Canaliser les deux roues
      • Empêcher le stationnement gênant des véhicules.
      • Sécuriser les manœuvres
      • Protections des vélos et motos contre les dégradations et le vol.
  • Appuis vélos basiques (disposition en épi)
  • Grandes surfaces en dur pour les motos avec marquage au sol des emplacements.
  • Offre suffisamment importante pour éviter un stationnement des motos sur trottoirs et cheminement des piétons.
  • Aménager les aires à proximité des billetteries et du gardiennage
  • Surface de stationnement vélos/motos conséquente et bien signalée
  • GARE DE VOYAGEURS
    STATION METRO

      • Dans le but de favoriser l’inter modalité
      • Assurer la sécurité des matériels.
      • Stationnement moyenne et longue durée
      • Aménagement en fonction de la densité des usagers.
  • Appuis
  • Appuis sécurisés
  • Box consigne
  • Abris couverts
  • Au plus prés des installations
  • Parkings aménagés avec du stationnement sur deux étages
  • Gardiennage ou vidéo surveillance
  • Intégration des aires de stationnement dans les parcs en ouvrage si existants
  • III. ORGANISATION DU STATIONNEMENT VELOS :

    EN SURFACE ET DANS LES LOCAUX.

    1. GENERALITES

    1.1 Les différents modèles de vélos et d’accessoires existants.

    Ci-dessous, à titre indicatif, un aperçu des différents modèles de cycles.

    En général, pour les études on prendra comme cote d’encombrement la mesure de 1,80 m qui correspond à la longueur hors tout d’un vélo adulte.

    JPG - 79.5 ko
    Types de vélos

    2. MATERIELS A DISPOSITION POUR LES AMENAGEMENTS.

    Les équipements se déclinent en différents matériaux, (acier, acier galvanisé, inox, bois/inox). Des habillages en cadre grillagé, tôle perforée, cadre barreaudé, verre sécurit, et toit en polycarbonate pour les abris.
    Des finitions en peinture Polyester thermodurcissable pour les abris, des finitions en mat, polie, revêtement polyester cuit au four pour les supports.
    Chacun de ces matériels avec ses propres caractéristiques offre des avantages, mais peut aussi présenter des inconvénients par son encombrement au sol.

    Dans ce document sont présentés divers types de matériels. Cette présentation n’est pas exhaustive, c’est une synthèse des matériels actuellement disponibles chez divers fabricants et distributeurs, pouvant être employés dans vos projets de construction.

    Le tableau ci-dessous récapitule les équipements spécifiques au stationnement des cycles.

    Parmi ceux-ci, on distingue :

    Supports vélos Supports suspendus Supports sécurisés et Box Abris ouverts Abris sécurisés Modulables en : Signalétique et service

      • Appuis acier
      • Appuis Inox
      • Appuis tôle
      • Arceau
      • Arceau étrier
      • Suspension guidon sur poutre
      • Râtelier
      • Support sur deux niveaux
  • Crochets
  • Support vertical unique
  • Support vertical pneumatique
  • Râtelier
  • Vélo bloc
  • Cyclo bloc
  • Consigne individuelle
  • Carrousel
  • Stations sécurisées
  • Abri simple
  • Abri double cote à cote
  • Construction modulaire du bloc unique à l’infini
  • Dimensions
  • Habillage
  • Système d’accès
  • Coloris
  • Natures des matériaux
  • Equipements intérieurs
  • Mât de signalisation
  • Panneaux
  • Eclairage
  • Poste de gonflage
  • Station technique
  • Poste de lavage
  • Borne d’information
  • Le tableau de la page 12 donne un aperçu des matériels disponibles pour le stationnement en surface.

    3. LES AMENAGEMENTS EN SURFACE.

    • Prendre en compte en compte dès le début du projet la problématique du stationnement des cycles.
    • Les projets devront tenir compte des déplacements piétons et de l’emplacement des passages piétons. Il ne doit pas y avoir d’entrave à l’évolution des Personnes à Mobilité Réduite (respect de la charte accessibilité).
    • Cibler les besoins et garder une possibilité d’extension de l’offre.
    • Les aires de stationnement seront visibles, bien signalées, à proximité des habitations et installées dans une zone éclairée (éclairage public ou spécifique). Proscrire les recoins sombres où trop éloignés des bâtiments.
    • Le système d’attache devra permettre à la fois une accroche du cadre et de la roue.
    • Le mobilier retenu pour la fonction doit être spécifique et bien identifiable. Il est important qu’il ne soit pas confondu avec des mobiliers destinés à un autre usage. Il sera adapté à la nature du stationnement : courte, moyenne ou longue durée. De jour de nuit, sécurisé ou non sécurisé.
    • L’installation des supports vélos sera réalisée sur une surface en dur (goudron, dalle béton, béton désactivé…..).
      • Une préférence sera donnée aux matériaux drainant.
      • Les surfaces en pleine terre ou herbeuses sont proscrites.
      • A minima ces installations pourront se faire une surface stabilisée.
    • Sur un même site il est nécessaire d’utiliser un séparateur vélos/motos et/ou de bien distinguer l’affectation des places vélos et des places réservées aux deux roues motorisés.
    • Les aires de stationnement, par la nature de leur aménagement ne pourront être entravées par du stationnement sauvage.
    • Une signalétique pourra être mise en place pour différencier les aires de stationnement dédiées aux cycles, elle pourra être réalisée par du marquage au sol ou par une signalisation verticale.

    C’est d’une conception qui répond aux réels besoins que dépendra la bonne utilisation des ces aménagements.

    La surface unitaire à prendre en compte pour les études sera de 1,5 m² par vélo. Si le nombre de vélos est important prévoir une surface de 2 m² par vélo.



    le 24 août 2014 par Redaction Voirie-Pour-Tous